Contact

Se rapprocher des personnes référencées sur le site

Contact des correspondants locaux
Eure 27 : yvesjoignant@hotmail.com
Seine Maritime 76 : josephchauffrey@wanadoo.fr

Pour aller plus loin...

Réseau national

Formations

CDFP

Devenez lecteur, rédacteur, diffuseur, du bulletin d'info Permaculture Normandie

-

Contactez le correspondant local Brin de paille de votre département

Téléchargez, et diffusé les bulletins d'info en pdf en cliquent dessus >

Bulletin d'info permaculture normandie juillet 2016

N°1

juillet 2016

bulletin d'in permaculture normandie 2017

N°2

avril 2017

bulltein d'info permaculture normandie 2018

N°3

avril 2018

Bulletin_04_p1_jpeg.jpg

N°4

novembre 2018

 Consultez ci-dessous des articles en ligne

I.C.Art - Image, Culture, Art... Permaculture.

janvier 2019

Du Marais Vernier à Fontaine en Bray, voilà toute l’histoire d’une rencontre entre L’Escargotier et I.C.Art. Elle s’est faite par la vannerie. Dès 2016, Lucile vient deux fois par an chez I.C.Art dans le Pays de Bray, pour partager sa passion de la vannerie avec les adhérent-e-s de l’association.

En 2017, l’association I.C.Art remet en question son fonctionnement, propose ses premières Portes ouvertes pour faire découvrir le site et les activités de l’association, accueille de nouvelles personnes dans son C.A. ; remet en question son évolution en terme d’occupation des 3 hectares et de la rivière, avec la fin du maraîchage à traction animale et la nouvelle organisation sur le site.

Yves Joignant, qui est déjà venu découvrir le lieu et partager le questionnement, propose d’aborder la permaculture par une Conférence ouverte à tous en Mars 2017, suivie d’un week-end d’Initiation à la permaculture. Une 15aine de personnes avec des projets tantôt ruraux, tantôt citadins, se retrouvent pour découvrir les principes de base de la permaculture, le design, l’observation, et interrogent les orientations des terrains respectifs, les souhaits et possibilités de chacun-e.

L’aventure continue du 7 au 20 Juillet 2018 avec l’organisation d’un Cours de conception en permaculture (CCP) sur le site d'I.C.Art. Une trentaine de personnes inscrites venant de partout en France et même du Maroc, encadrées par Yves Joignant, Benjamin Burnley et Pierre-Yves Petit. Tout le site de l’association est habité, même la salle de classe de l’école du village accueille les cours quotidiens ! Ceux ci sont ponctués de découvertes et de chantiers sur le terrain, mais aussi de visites chez des producteurs locaux. Les stagiaires travaillent sur leur projet particulier mais décident de réaliser des travaux pratiques sur le terrain et les bâtiments de I.C.Art. Un dossier complet avec des propositions prenant en compte toutes les spécificités de l’association : accueil, pédagogie, production de légumes, de fruits, … est élaboré et présenté en fin de formation.

Pour I.C.Art, cela représente une nouvelle énergie, un projet qui donne d’énormes perspectives, en terme de rencontres humaines mais aussi en terme de réalisations nouvelles et de projets prenant en compte l’ensemble humain, animal, nature.

Afin de rester sur la dynamique et concrétiser la conception réalisé en partie par les stagiaires de l’été, Yves donne rendez vous le temps d’un week-end dès Novembre 2018 à un Chantier-école. Autour de la préservation de l’eau et keyline design. Sont créées une première baissière pour récupérer le trop plein de la mare et une nouvelle mare pour l’eau de ruissellement. Le verger est agrandi, 4 baissières sont créées et des fruitiers sont plantés sur les buttes. Dans l’herbage, chez les ânes, 2 baissières pour retenir l’eau de ruissellement avant qu’elle aille à la rivière.

D’autres rendez vous sont déjà pris avec Yves et Lucile pour construire un four à pain express ! Et des paniers. Dans les activités de l’association, des dates à venir pour aménager les lieux : plessis, jardins pédagogiques, cabanon pour les outils, potager en lasagnes,…. A suivre….
 

Découvrez les activités et rendez leurs visite !

http://i.c.art.free.fr/

https://www.escargotier.org/chantier-ecole

Rencontres Normandes de Permaculture 2018

Octobre 2018

C'est dans le cadre verdoyant et enchanteur du camping le Brévedent, que s'est déroulée la troisième édition des Rencontres Normandes de Permaculture, le week end des 6 et 7 octobre 2018. Organisées par les associations Osmose et Et si on se Marais, elles se sont déroulées en trois temps : une journée consacrée à la dynamisation des réseaux et au développement de permaculturenormandie.org le samedi, puis le soir, ouverture au grand public avec une soirée festive et un concert du groupe les Ratures. Enfin, le dimanche, une journée ouverte au grand public, organisée sous forme de forum ouvert sur le modèle des rencontres nationales de permaculture organisées par Brin de Paille.

 

Dès le jeudi précédent, un groupe dynamique d'étudiants de l'UPP a débarqué pour l'installation, rejoint le lendemain par d'autres bénévoles motivés. Autour du château central, sur la pelouse qui sépare le café du bâtiment de la réception, ainsi que le long de l'allée qui mène au restaurant, les tentes, barnums et les parasols ont poussé tels des champignons de saison.

Dans la bonne humeur, tout ce petit monde s'est affairé pour installer le bar en bois de palettes, les poêles rocket soudés à partir de vieilles bouteilles de gaz, les tables et les chaises, les banderoles de tissus colorés, les guirlandes lumineuses et les panneaux d'indication, dessinés et peints pour l'occasion sur des cartons de récup. A l'autre bout du camping, le terrain de foot s'est quant à lui transformé en pâture pour les moutons et les chèvres du prestataire en éco-pâturage Ecorce, tandis que la partie basse du camping se muait en parking pour les visiteurs.

Le samedi matin, tout était prêt pour accueillir l'événement : le parking, le bar, le coin repas, le pôle info, la grande tente étoile centrale pour accueillir l'agora, ainsi que les stands réservés aux intervenants extérieurs.

 

Les échanges furent constructifs et les rencontres fructueuses entre les participants ayant répondu à l'appel. Avec la présence notamment de Constance Canivet d'Asymptote Permaculture, d’Ismaël Terrier, du centre de réinsertion par le maraîchage à Colombelle, de Raphaëlle Birot, de l'éco-domaine du Londel, de Joseph Chauffrey, auteur de « Mon petit jardin en permaculture » et membre du réseau Permaculture Normandie, d'Yves Joignant et Lucile Fourtier de l'Escargotier, fondateurs de Permaculture Normandie, et de la Ferme des Gobettes venue proposer ses légumes cultivés en maraîchage sur sol vivant.

 

En raison de l'alerte orange de météo France, en fin d'après-midi, il fut décidé d'accueillir le public dans la grande salle de restaurant du camping. Bien au chaud à l’abri, le groupe les Ratures assura l'ambiance jusqu'à minuit, tandis que les nouveaux arrivants savouraient les plats préparés par l'équipe cuisine à partir des ingrédients apportés par les participants. Au menu, soupe de légumes, salade composée et compote de pommes réalisée avec les fruits récoltés la veille dans le verger du camping. Une bien belle soirée qui se termina par une scène ouverte en mode acoustique.

 

Par crainte de la pluie, la journée du dimanche se déroula elle aussi au restaurant. Sous le porche couvert, devant la bâtisse, s'installèrent le collectif LEA et sa gratiféria, boutique gratuite de vêtements, livres et autres DVD d'occasion, ainsi que Au pré de ma blonde, stand consacré à la coiffure et aux soins capillaires 100% naturels. Sur la pelouse, les membres de l'association les Sauvageonnes, dédiée à la culture de plantes aromatiques et médicinales, installèrent leur barnum afin de proposer un atelier autour de la fabrication d'un séchoir solaire. Non loin de là, c'est un des membres de l'écolieu Le Petit Village, qui fit une démonstration de poêles dragons, matériel de cuisine esthétique et efficace, réalisés en tubes inoxydables soudés entres eux, tandis qu'à l'intérieur du restaurant, ses collègues proposaient à la vente du pain au levain et de nombreuses variétés de graines.

C'est finalement vers onze heure que débuta l'agora, devant une assemblée déjà nombreuse. Sur le principe du forum ouvert, diverses activités furent proposées et réparties dans des colonnes sur

un grand tableau noir. Les ateliers se succédèrent jusqu'en fin d'après-midi dans une ambiance bon enfant, le partage et la bonne humeur, et sous un soleil enfin retrouvé.

Pour donner un aperçu de la variété des ateliers proposés : Vannerie sauvage, culture de champignons sur bois, crusine (préparations culinaires crues et régénérante), méditation occidentale, aïkido, approche du sol, éco-pâturage, discussion autour de l'instruction en famille, cueillette sauvage, rencontre entre étudiants de l'UPP.

 

Le bilan de ces Rencontres Normandes de la Permaculture 2018 s'avère positif malgré une météo capricieuse. Au pôle accueil, chaque arrivant était invité à informer un listing avec ses contacts, domaines de compétence, ses attentes et potentielles contributions vis-à-vis du réseau normand. Ce listing sera partagé avec l'ensemble des participants, de manière à renforcer les liens du réseau.

Stéphane Molino

dessin par Skippy

Porte ouverte de l'association I.C.Art

Septembre 2018

Hier, dimanche 9 septembre, dans son très beau lieu de vie et de rencontres, l'association Image.Culture.ART a organisé ses journées portes ouvertes.

 

Cet écolieu situé à Fontaine-en-Bray accueillait à cette occasion des artistes :

  • Isabelle LEBON, photographe

  • Alain JACOMY, créateur de mobiles d'extérieur

  • Brigitte ROMASKO, sculptrice et marionnettiste

  • Daniel ROGER, sculpteur

  • Céline BACHELOT, sculptrice,

des producteurs locaux :

  • FASO DIE avec ses jus

  • Stéphane LEFEBURE avec ses fromages

des associations écologistes normandes :

  • l'escargotier – permaculture,

  • Association Brayonne Dynamique

et un public sympathique sous un chaud soleil de septembre.

 

Ça s'active dans les ateliers (poterie, cyanographie, traction animale, astronomie, balade nature à la découverte des secrets du lieu), ça questionne , ça rigole, pendant que les abeilles butinent sur l’écran devant les spectateurs des bandes annonces de « Demain l'abeille – la dette humaine » et « des racines et des haies » de BeaubecProduction.

 

Un Cours de Conception en Permaculture (certifiant) mené par Yves JOIGNANT, Pierre-Yves PETIT et Benjamin BURNLEY a rassemblé pendant 15 jours une quarantaine de personnes sur le site en juillet dernier. Réflexion, visite de lieux de production alentours et réalisation du design du site de l'association ont jalonné ce stage. Cela permet à Laurence PREY et Laurence GIRARD, piliers de l'association et habitantes du lieu d'ouvrir de nouvelles perspectives et inscrit le lieu sur le chemin de la transition permaculturelle. Un CA exceptionnel dédié à la mise en œuvre du design réalisé aura lieu prochainement !

Sylvie Seyller et des participants à la porte ouverte

Une expérience inspirante : un chantier participatif à l’Escargotier !

Avril 2018

Du 18 au 24 avril 2018 s’est déroulé, au cœur du Marais-Vernier, en Normandie, un chantier participatif sur la thématique de la permaculture et des champignons. Animé par Yves Joignant, permaculteur et créateur de l’Escargotier, un écolieu où il vit avec sa famille, cette expérience au cœur de la nature fut un moment un peu « hors du temps », riche en échanges, en partage et apprentissage !

Pendant 4 jours, la quinzaine de participants a eu l’opportunité de se former « par le faire » à la culture des champignons sur bûches ! Ce sont en tout, 66 bûches de peupliers et d’aulnes et 15 mètres de tronc qui ont été ensemencés par du mycélium (c’est la partie des champignons sous terre, composée de petits filaments blancs) de pleurotes et de shiitakés. La générosité et l’envie de transmettre d’Yves ont pu permettre à chacun de repartir avec les connaissances théoriques et pratiques pour lancer dès le retour chez soi une production de champignons, que ce soit pour sa consommation personnelle ou pour une activité économique.

4 jours aussi durant lesquels l’immersion au cœur de la permaculture est totale ! Que ce soit sur le lieu du chantier où nous avons ensemencé les bûches de mycélium pour créer une champignonnière dans la forêt, fait des fagots pour chauffer le futur four à pain, planter des patates et des courges pour créer des ressources pour les prochains chantiers ou sur le lieu de vie, l’Escargotier, où nous avons pu faire des salades à base de plantes comestibles cueillies dans le jardin, découvrir le quotidien de cette famille de 3 enfants qui pratique l’école à la maison et partager beaucoup de moments conviviaux autour de jus de pomme et de cidre réalisés sur place … nous avons pu ressentir et vivre les principes forts de la permaculture : création de l’abondance, partage et redistribution des ressources.

Quelqu’un a dit « la connaissance, c’est partager le savoir qui nous fait grandir ! ». Yves en connait alors beaucoup et on se sent grandi après cette aventure ! On repart avec l’envie de davantage s’immerger au cœur de la nature, de découvrir les interactions et liens entre les différents éléments mais aussi de questionner sa place en tant qu’être humain, le sens de ses actions au quotidien et la direction dans laquelle on souhaite emmener notre vie ! Une expérience qui ouvre donc des perspectives et qui permet de se reconnecter à soi, à la nature et aux autres.

 

Lou Salomon, participante du chantier participatif

Un conte qui fait pousser des arbres

février 2018

Un joli conte est sorti en ce début d’année 2018. Son histoire nous dévoile comment la naissance d’un arbre peut rayonner autour de ses habitants. Alors, rêvons à l’avenir que ce récit nous invite à prendre en main et soutenir la création de jardin forêt et autres systèmes agro-forestiers.

Car c’est bien de cela que l’auteur, Yves Joignant –paysan, permaculteur- et l’illustratrice, Vanora Rolland ont envie de développer. Avec la vente de ces 2000 exemplaires, tirés en autoproduction, ils veulent auto-financer une partie du projet. L’idée est de faire se cotoyer, arbres fruitiers, légumes, plantes comestibles, vivaces, abeilles, bois d’œuvre, bio diversité florissante et amour de son prochain. Alors, pour que les paniers se tressent et se remplissent, vous pouvez soutenir ce projet permaculturel en Normandie en achetant cette belle histoire et en la faisant devenir réalité.

Lucile

Rencontres locales de permaculture - Ferme de la Grand Mare

Juillet 2017

Avec des compagnons du SEL (association d'échange de biens et de services dans le but de créer un lien social et solidaire) je suis venu découvrir ce qu'était la permaculture, me demandant un peu ce que recouvrait ce rassemblement au marais Vernier, le 2ème depuis sa création :

Point d'intégristes de la nature à l'horizon, point d'originaux forcenés portant la houx en drapeau ! Malgré mon naturel plutôt réservé j'ai très facilement échangé avec des gens simples et chaleureux, expliquant leur passion et surtout l'intérêt de la permaculture : j'ai compris que ces hommes et femmes avaient gardé ou retrouvé le bon sens que des esprits mercantiles ou corrompus nous ont fait oublier. Sans bourse délier ou simplement en réglant ce qui me paraissait être le prix de ce que je consommais, j'ai ainsi pu participer à quelques activités qui me paraissaient compliquées et devenues simples avec leur aide (faire et poser un torchis, réparer ou créer un outil, ...), partager avec plaisir un repas en commun où le naturel était aussi dans les assiettes et les verres, assister à une séance de yoga et à des tables rondes abordant des thèmes variés liés à la permaculture, ... J'ai ainsi été rassuré de voir que des dizaines de personnes ne raisonnaient pas à partir d'une vue nombriliste mais dans le plaisir de partager et transmettre de façon désintéressée des connaissances utiles à chacun et à tous, surtout à nos enfants et pour l'avenir de notre terre si malmenée par l'homme.

Outre les "agriculteurs" et leurs proches, j'ai côtoyé avec bonheur des personnes ayant la même sensibilité ou/et le même pôle d'intérêt : le monde s'était ouvert, tant que cela m'a donner envie de revenir le lendemain dimanche où le plaisir d'apprendre s'est renouvelé et je crois avoir bien compris que la "permanente agriculture" nous conduisant à la "permanente culture", c'est créer l'abondance et redistribuer...

De mon carnet d'adresse lui aussi enrichi, j'ai l'intention de recontacter quelques nouvelles connaissances et pouvoir continuer à apprendre et mettre un jour mon savoir en pratique sur le terrain, et à mon tour transmettre ces valeurs : je suis au début d'une nouvelle route que l'association "permaculture Normandie" m'a ouverte... Pour cela j'en remercie l'équipe et lui souhaite bon vent pour diffuser ses graines le plus loin et le plus longtemps possible

Paul, participant aux rencontres

Première réunion et fondation du réseau Permaculture Normandie

décembre 2016

des membre de  "Brin de Paille" du groupe local Haute-Normandie

ont créer réseau « Permaculture Normandie »

 

Le vendredi 2 décembre 2016, plusieurs acteurs de la permaculture en Normandie se sont rassemblés au café associatif « La Part du Colibri » de Pont-Audemer. L'objectif d'une telle rencontre était de réfléchir aux moyens de créer un réseau efficace, capable de faire converger les initiatives locales et de mutualiser les compétences.

 

Suite à cette rencontre, il apparaît clairement que ce réseau doit rester informel, et qu'il revient à chacun de ses membres de le faire vivre, sans avoir recours pour cela à une structure officielle hiérarchisée.

Ses limites géographiques s'étendent à l'ensemble de la région Normandie, et son appellation devient tout naturellement : « Permaculture Normandie ».

 

L'objectif premier est, si ce n'est déjà fait, de connecter entre-elles les forces vivres qui oeuvrent au développement de la permaculture sur le territoire normand. Cela passe par le référencement des lieux permacoles, ainsi que par celui des formations à venir, et dans un même temps, par la mise à disposition de ces informations à l'intention du publique, via un site internet dédié : permaculturenormandie.org

Afin que les visiteurs de ce site puissent communiquer avec les membres actifs du réseau, une adresse mail a été créée sur le même modèle : permaculturenormandie@gmail.com

 

A l'issue de cette première rencontre au café « La Part du Colibri » de Pont-Audemer, un rendez-vous pour le prochain perma'péro du réseau a été pris à Rouen aux environs de la mi-janvier.

Ce second rassemblement sera une nouvelle occasion pour le réseau « Permaculture Normandie », de diffuser la permaculture, de créer des liens sociaux à l'échelle locale, et pourquoi pas, d'échafauder des projets plus ambitieux dans les cinq Normandies ? Le tout dans une ambiance populaire et conviviale, cela va sans dire.

 

Vous trouverez les dates et le lieu de ce perma'péro sur le site internet du réseau, qui devrait être en ligne à l'heure où cet article sera publié. Esprits chagrins s'abstenir ! La permaculture s'enracine sur le terrain fertil et fraternel du rêve, de l'espoir et de l'enthousiasme partagés.

 

Qu'on se le dise !

 

...à Sannois, le 12 /12/2016,

Stephane Molino

Les 10ème Journées d'automne aux pépinières Lecuyer

Octobre 2016

Les 10ème Journées d'automne aux pépinières Lecuyer

Les 22 et 23 octobre 2016, avaient lieu les 10ème journées d'Automne, aux pépinières Lecuyer.

Yves Joignant et moi-même, Stephane Molino, nous y sommes rendu afin de représenter le groupe local Brin de paille Haute-Normandie.

 

Nous avons fait la connaissance de Julien Mercher l'été dernier, lors des rencontres de permaculture Haute Normandie où il s'était rendu. Julien et sa compagne Lucie Lecuyer sont à la tête des pépinières Lecuyer et sont les héritiers d'une tradition qui remonte à 1852. Ce qui ne les empêche pas de s'inscrire dans leur époque et d'adapter leurs pratiques à l'actualité.

 

En réponse à son invitation, nous nous sommes rendu mi septembre, aux pépinières Lecuyer. Julien nous a expliqué le fonctionnement général de l'exploitation, puis il nous a fait part, entre autre, de leur volonté d'optimiser la gestion de l'eau et de l'énergie. Nous avons visité le domaine, empruntant les allées impeccablement entretenues, traversant les haies brise vent et les pépinières de variétés diverses et variées. Bien plus qu'une pépinière, c'est un parc fertile et arboré que nous avons eu le plaisir de parcourir ce jour là.

 

Puis nous avons discuté des attentes de Julien et Lucie, qui souhaitent développer une activité permacole sur le lieu. Ils sont en effet en train d'acquérir les terres situées tout autour du domaine, afin d'aménager une zone tampon entre les pépinières et les champs environnants, cultivés en conventionnel.

 

Après le repas qu'ils ont partagé avec nous, il était devenu évident que nous allions organiser des choses ensemble. Des initiations, des perma blitz, voir un PDC ?

 

Rendez-vous fut pris pour les 10ème Journées d'Automne, où nous fumes convié à tenir un stand pour le groupe local Brin de Paille Haute-Normandie.

 

Le jour dit, nous avons débarqué les panneaux, les tableaux, les livres, les bûches à champignon, les courges de Siam, les châtaignes et le rocket stove de campagne, et nous avons investi la cabane en saules plessés au milieu de l'allée. Entre les stand d'Apis Natura et celui du CPN Haute-Normandie.

Stephane Molino

Rencontre local de permaculture 2016

Juillet 2016

Bienvenue aux premières rencontres de PERMACULTURE de Haute-Normandie, à St opportune la Mare, en plein cœur du Marais Vernier. Cette manifestation c’est déroulé les 23 et 24 juillet 2016 dans le but de réunir tous les amateurs de permaculture du territoire. Deux association sont à l’origine de ces rencontres : « Brin de Paille », et « l’ UPP » (Université POPULAIRE de Permaculture) puis cette initiative fut concrétiser par « Et si on marais », « culture et nature » et l’éco lieu « L’escargotier ». Le but est de tisser une toile, un réseau permettant notamment de répondre aux besoins des uns et des autres grâce aux contributions des uns et des autres, échange de savoir.

Au pied des coteaux et face à la Grand Mare, au milieux des belles chaumières et des arbres des marais, sous un soleil de plomb rarement caché par quelques trop faibles nuages, la crêperie de la grand Mare tenue par Thierry Lambert a offert un cadre idéal pour cette première qui a rassemblé plus de cent cinquante personnes sur le WE.

4 personnes à l’initiative de cette rencontre se sont réunis 2,5 fois « pour la simplicité et l’efficacité énergétique » et 6 bénévoles ont participé à la semaine de chantier pour préparer les différents aménagements du lieu : un camping, des tables pour manger, un espace central tranquille pour lire, jongler se rassembler, un tipi pour les petit(e)s, un bar, une cuisine collective, une vaisselle automatisée à commande manuelle (nos mains !!), une cabine de douche artisanale et une hutte à sudation, des toilettes sèches 100% compostables, un tableau des « attentes » et des « contributions », enfin un tableau pour les ateliers spontanés … Késako ??? Ici les visiteurs deviennent acteurs en proposant de partager une ou plusieurs de leurs compétences ; ci-dessous la liste non exhaustive de ce qui s’est passé durant ces deux magnifiques journées :

Apiculture naturelle, vannerie, Qi Qong, Alimentation Vivante, fabrication de sachets de graines, méthode nadeau, la coupe menstruelle, ballade en âne pour découvrir les propriétés des arbres locaux, un Div’ane (psychologue gratuit : les deux oreilles de Fripon à notre écoute), visite de l’éco lieu « L’escargotier », soudure d’un rocket stove (cuiseur économe à bois), cueillette et cuisine de plantes sauvages, mandalas 3D et coopératifs, l’accueil des insectes grâce aux haies champêtres, présentation d’un projet d’éco village, fabrication de pain au levain… et tous ceux que nos jeunes reporters Ronan et Emile n’ont pu repérer au vu de l’effervescence des discussions et ateliers spontanés. Echanges de savoirs donc, de savoir-faire bien sûr mais aussi de savoir-être avec une place importante accordée à la communication bienveillante.

Des visiteurs, des exposants, des animateurs, des artisans, des organisateurs, des gens qui s’initient à la soudure, qui discutent, qui écoutent, qui observent, qui apprennent, comprennent et qui transmettent, des musiciens de 7 mois à 77 ans qui improvisent ensemble, un caméraman, des membres de l’UPP et Brin de paille et vous, maintenant, qui lisez cet article et participez à votre manière à la réussite de ce projet.

Objectif atteint pour ces première rencontres de permaculture Haute Normandie

  • Création d’un groupe local de permaculture

  • Rédaction de se bulletin d’info

  • Des RDV dont la préparation des prochaine les rencontres en 2017

 

Merci a Eric, Ronan et Emile pour la rédaction de cette article, participant aux rencontres

Please reload